Les acteurs du Plan,

un engagement collectif au service de la qualité de l'eau

Gouvernance du Plan de lutte contre la prolifération des algues vertes 2017-2021

 

Elle est assurée à l’échelon régional au sein de trois instances complémentaires :

Le comité de pilotage, co-présidé par le préfet de région Bretagne et le président du Conseil régional de Bretagne, définit les grandes orientations du plan et a en charge sa mise en œuvre dans les territoires. Le comité réunit également des représentants :

  •    des Conseils départementaux du Finistère et des Côtes d'Armor

  •    des agences : Agence de I'eau Loire-Bretagne, ARS (Agence          Régionale de Santé Bretagne), ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)

  •    des structures locales portant les projets de territoires algues vertes

  •    de la chambre régionale d'agriculture de Bretagne

  •    d’Eau et Rivières de Bretagne (ERB), représentant le monde associatif.

 

Le comité de programmation est composé de l'Etat, du Conseil régional de Bretagne, des Conseils départementaux des Côtes d'Armor et du Finistère et l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne :

  • il assure la mise en œuvre des orientations stratégiques actées en comité de pilotage ;

  • il a en charge les décisions de nature financière, prises à la lumière de l’analyse du suivi et de l'évaluation du déroulement du plan ;

  • il rend un arbitrage en cas de désaccord entre les membres du comité de pilotage.


Le comité régional de suivi est un espace d’information, d’échanges et de débat entre les membres du comité de pilotage, l'ensemble des acteurs du territoire (filières économiques, syndicalisme agricole, tourisme...) et le monde scientifique, représenté par le CRESEB (Centre de Ressources et d’Expertise Scientifique sur l’Eau en Bretagne) qui assure l’appui scientifique au plan.

 

Un conseil scientifique, organe scientifique du Plan animé par le CRESEB, constitue le lieu d’échanges privilégié entre scientifiques, acteurs institutionnels et acteurs socio-professionnels. Il apporte son appui et son expertise dans le cadre de la mise en œuvre du Plan

Plus d’informations sur la gouvernance globale du Plan : ICI

L'implication financière des acteurs 

 

L'approche des acteurs du plan est territorialisée 

 

  • Les collectivités locales élaborent leur propre projet de territoire et mettent en œuvre les actions,

  •  le monde agricole est mobilisé à travers l’engagement des agriculteurs à modifier leurs pratiques pour mieux maîtriser les risques des fuites d'azote de leurs exploitations,

  •   dans chaque baie, des comités réunissant tous les acteurs locaux assurent le suivi des projets de territoire.