Comprendre

Les origines des marées vertes

Les algues vertes sont naturelles et présentes sur de nombreux littoraux à travers le monde. Mais dans certaines zones côtières, leur développement excessif entraîne des « marées vertes ».
Depuis les années 1970, la Bretagne est ainsi confrontée à ce phénomène. Les algues vertes se développent principalement en raison de la combinaison de plusieurs facteurs. C’est leur conjonction qui peut entraîner des échouages plus ou moins importants d’algues vertes sur les côtes, du printemps à l’automne.
Les 3 facteurs sont :

  • la morphologie du littoral : dans les baies fermées, peu profondes et en pente douce, les algues, peu exposées à la houle et bénéficiant d’une eau claire, prolifèrent plus facilement, ce qui est encore accentué par le faible renouvellement de l’eau,
  • l’azote, sous forme de nitrates qui nourrissent les algues,
  • des conditions météorologiques (températures, ensoleillement, pluviométrie, etc.).

Le facteur de saisonnalité
Le développement des algues n’est pas régulier dans l’année, il subit une certaine saisonnalité, notamment en hiver et au printemps :

  • En hiver, la lumière et la température ne permettent pas la croissance importante des algues vertes et la houle disperse progressivement celles présentes à l’automne.
  • Au printemps, les conditions de lumière et de température favorisent progressivement la croissance des algues vertes grâce à un contexte nutritionnel favorable : débit des cours d’eau encore élevé, excèdent d’apport d’azote durant l’hiver et le printemps, etc. Le pic de développement se situe généralement courant juillet-août.

CONTENUS COMPLÉMENTAIRES

UN PHÉNOMÈNE COMPLEXE